9. Réévaluation périodique du programme de gestion intestinale

Capsule pour l’action pour LM (2nd ed., 2013)

Le problème:Woman using wheelchair

Chez les personnes ayant une lésion médullaire (LM), il est bon d’évaluer l’efficacité de la gestion intestinale (élimination, constipation, incontinence ou élimination différée) en première ligne, même si les soins de routine sont régulièrement appliqués. En cas de problème persistant, il pourrait falloir réévaluer l’ensemble du programme de gestion intestinale.

Capsule pour l’action

Vérifier annuellement l’efficacité de la gestion intestinale et, en cas de changement, diriger la personne vers un physiatre pour modifier le plan de soins.

Pratiques d’excellence fondées sur des preuves:

Optimiser la continence, la consistance des selles et l’élimination nécessite un programme personnalisé de gestion intestinale à plusieurs dimensions. En présence de LM, un tel programme est généralement conçu pendant la réadaptation, en fonction de l’état fonctionnel de l’innervation intrinsèque de l’intestin et du fonctionnement des mains. Le programme doit parfois être modifié par suite de changements des fonctions intestinales (avec l’âge ou le passage du temps) ou d’un changement de contexte personnel.

On recommande une approche graduelle de la gestion intestinale.

  • L’approche initiale se fonde sur un traitement conventionnel : gestion de l’alimentation et des liquides, établissement d’une routine, techniques manuelles, suppositoires, irrigation et massage abdominal.
  • Si cette approche ne suffit pas, on peut envisager, en deuxième ligne, une pharmacothérapie : médicaments en vente libre (laxatifs et émollients fécaux) ou sur ordonnance (procinétiques comme le métoclopramide). L’irrigation rectale peut également être bénéfique pour de nombreuses personnes.
  • Finalement, une intervention chirurgicale (colostomie, cathétérisme antérograde, implantation de stimulateur électrique du nerf sacré) peut être indiquée.

Une surveillance continue, en première ligne, de la fonction intestinale s’impose pour assurer la sécurité, l’efficacité et la prévisibilité de l’élimination intestinale, ainsi que pour atteindre les objectifs des personnes ayant une LM : continence, durée d’élimination raisonnable et régularité.

Source clé:

    Coggrave, M., Norton, C., & Wilson-Barnett, J. (2009). Management of neurogenic bowel dysfunction in the community after spinal cord injury: a postal survey in the United Kingdom. Spinal Cord, 47(4): 323-30; quiz 331-3.
http://dx.doi.org/10.1038/sc.2008.137

Références supplémentaires:

    Cameron, K.J., et al. (1996). Assessment of the effect of increased dietary fibre intake on bowel function in patients with spinal cord injury. Spinal Cord, 34(5): 277-83.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=PubMed&dopt=Citation&list_uids=8963975
    Christensen, P. et al. (2006). A randomized, controlled trial of transanal irrigation versus conservative bowel management in spinal cord-injured patients. Gastroenterology, 131(3): 738-747.
    Consortium for Spinal Cord Medicine (1998). Clinical practice guidelines: Neurogenic bowel management in adults with spinal cord injury. Journal of Spinal Cord Medicine, 21(3): 248-93.
http://www.pva.org/site/News2?page=NewsArticle&id=7651
    De Looze, D., et al. (1998). Constipation and other chronic gastrointestinal problems in spinal cord injury patients. Spinal Cord, 36(1): p. 63-6. http://dx.doi.org/10.1038/sj.sc.3100531
    Krassioukov, A., Eng, J.J., Claxton, G., Sakakibara, B.M., Shum, S., & SCIRE Research Team (2010). Neurogenic bowel management after spinal cord injury: A systematic review of the evidence. Spinal Cord, 48(10): 718-733.
    Krogh, K., & Christensen, P. (2009). Neurogenic colorectal and pelvic floor dysfunction. Best Practice and Research: Clinical Gastroenterology (of Publication: August 2009), 23 (24): 531-543.
    Lombardi, G., Del Popolo, G., Cecconi, F., Surrenti, E., & Macchiarella, A. (2010). Clinical outcome of sacral neuromodulation in incomplete spinal cord-injured patients suffering from neurogenic bowel dysfunctions. Spinal Cord, 48: 154-9.
    Menardo, G., et al. (1987). Large-bowel transit in paraplegic patients. Diseases of the Colon & Rectum, 30(12): 924-8. http://dx.doi.org/10.1007/BF02554277
    Ng, C., et al. (2005). Gastrointestinal symptoms in spinal cord injury: relationships with level of injury and psychological factors. Diseases of the Colon & Rectum, 48(8): 1562-8.
http://dx.doi.org/10.1007/s10350-005-0061-5